Critique    Journaux    Radios   Télévisions

■ Critique sur l’artiste peintre

La peinture de Céline Roger possède en elle une somme importante de lumière directement liée au pleinairisme. Elle ne peint pas seulement un lieu précis, mais une atmosphère dans laquelle ombres et lumières dialoguent harmonieusement entre elles. Le rendu pictural de la scène choisie est une vue de l’esprit. En effet, avec le filtre de son regard d’artiste, Céline Roger sublime le lieu et fait ressortir sur toile ce petit détail qui va donner une poésie au paysage. Ses paysages esseulés racontent leur propre histoire, loin du tumulte de la vie urbaine agitée. La population est absente de ses oeuvres et renforce cette sensation d’intemporalité, ainsi seule la lumière du jour indique l’heure du moment, seules les couleurs indiquent les saisons qui passent. La nature est omniprésente et c’est la seule présence qui compte. L’artiste est visiblement en accord avec ce qu’elle peint; en harmonie avec ces grands espaces en plein air dans lesquels elle puise sa force.

Octobre 2017

HeleneCaroline Fournier,

experte en art et théoricienne de l’art